Volet fugue, hébergement et prévention / Travail de rue

Hébergement temporaire et volontaire pour jeunes de 12 à 17 ans, en fugue, à risque de rupture avec leur milieu d’appartenance ou en situation d’itinérance. Par la prévention, l’intervention, l’accompagnement et l’éducation, nous tentons de prévenir les conséquences associées à un passage à la rue et d’améliorer leurs conditions de vie dans un but d’affiliation sociale.  Nous offrons des nuits de dépannage (principe des 3 nuits suivis de 5 jours de carence) et des visites quotidiennes pour venir manger, prendre une douche, laver ses vêtements, parler avec les intervenants.

Ce volet s’articule autour de trois pôles : L’accueil, les animations et le travail de rue

Accueil

Ouvert 24 heures sur 24, 7 jours sur 7.

Services et programmes offerts:

  • Hébergement d’urgence;
  • Programmes de prévention de l’itinérance;
  • Repas et dépannage alimentaire;
  • Hygiène;
  • Écoute et relation d’aide;
  • Soutien aux parents et médiation;
  • Référence et information;
  • Accompagnement;
  • Dépannage vestimentaire;
  • Animation et prévention;
  • Premiers soins;
  • Transport.

Animations 

Il s’agit de diverses formes d’animation destinée aux adolescents, aux parents, aux intervenants et aux futurs intervenants :

Objectifs :

  • Informer sur les mythes et les réalités du monde de la rue;
  • Augmenter les connaissances sur le phénomène de la fugue;
  • Sensibiliser aux dangers de la rue (hébergeurs malsains, consommation de drogues et d’alcool, prostitution juvénile, etc.);
  • Développer des habiletés afin de prévenir la fugue et de diminuer les risques associés à cette dernière;
  • Faire connaitre les alternatives à la fugue;
  • Présenter la mission et les services du SQUAT Basse-Ville

Travail de rue

Le travail de rue remplit plusieurs mandats. Il intervient dans plusieurs secteurs de la ville et entre en interaction avec des jeunes qui baignent dans des dynamiques complexes et variées. Son rôle est de favoriser le bien-être de tous et de toutes sans discrimination. Ce travail nécessite donc une ouverture d’esprit et l’acceptation de la personne rencontrée. Le /La travailleur.euse de rue tente de conseiller et de présenter toutes les avenues possibles à l’individu dans le respect et le non-jugement.

Le travail de rue se fait auprès des jeunes majoritairement âgés entre 12 et 25 ans, tout en restant ouvert aux personnes qui n’entrent pas dans cette tranche d’âge (généralement plus âgées). Le/La travailleur.euse de rue reste, dû à  la mission de l’organisme, à l’affût des jeunes pouvant être en situation de fugue, d’itinérance ou à risque de le devenir. Les travailleurs de rue peuvent donc, lorsque le besoin se fait sentir, faire un pont entre les jeunes et les deux autres volets de l’organisme. Il ou elle agit à titre préventif, mais aussi en accompagnement.

En adoptant une vision humaniste, il ou elle travaille dans une optique de réduction des méfaits. Lorsque présentE sur des comités, le/la travailleur.euse de rue est la voix des jeunes, et ce, en toute confidentialité. Le respect à la confidentialité est d’ailleurs une valeur incontournable de sa fonction. Tant que le jeune n’est pas considéré en situation de compromission, la confidentialité du jeune quant à ses choix est respectée. Toutefois, dans le cas d’une situation inconfortable, l’intervenantE peut faire valider ses décisions par l’équipe ou par la supervision.